5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138
Page 139
Page 140
Page 141
Page 142
Page 143

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

07.08.2007  Sur la liberté de contracter et le Managed Care
06.08.2007  Que faire face à une mort inattendue
06.08.2007  Yvonne KNIBIEHLER sort un nouveau livre: "Accoucher"
06.08.2007  C'est « un plus » que d'être père !
06.08.2007  Encore 10 bébés fortement secoués en 2006
06.08.2007  Procréations médicalement assistées en 2005
06.08.2007  Le métier de sage-femme sous le projecteur
08.05.2007  Prévention des traumatismes

 

Sur la liberté de contracter et le Managed Care

La Fédération suisse des associations professionnelles du domaine de la sant FSAS a pris position sur la création d'organisations de Managed Care: elle refuse l'introduction de la liberté de contracter.
L'argumentaire complet (10 pages) peut désormais être téléchargé.

B_070315_Positionspapier MC_Vertragsfreiheit-f_def.pdf

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Que faire face à une mort inattendue

La HAS française (HAS) a édité une recommandation pour la pratique clinique en cas de « mort inattendue du nourrisson » .
La "mort inattendue du nourrîsson" y est définie comme « une mort survenant brutalement chez un nourrisson alors que rien, dans ses antécédents connus, ne pouvait le laisser prévoir».
Sur le site Internet, trois documents sont proposés au téléchargement : une synthèse, une liste détaillée de recommandations (47 pages) et un argumentaire (92 pages).
L'objectif de ces recommandations est de proposer à tous les professionnels concernés par le thème un protocole pour que la prise en charge en cas de mort inattendue d'un nourrisson soit standardisée, harmonisée entre les différents intervenants, efficace et homogène sur l'ensemble du territoire national, afin de réaliser un ensemble d'investigations pour déterminer la cause du décès ; d'améliorer la prise en charge et le suivi de la famille ; de permettre de disposer de statistiques de mortalité fiables.
Pour en savoir plus : www.has-sante.fr , rubrique « Recommandations professionnelles ».

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Yvonne KNIBIEHLER sort un nouveau livre: "Accoucher"

Plus précisément: Accoucher. Femmes, sages-femmes et médecins depuis le milieu du XXe siècle. Éditions de l'École nationale de la santé publique, 2007.
"La Société d'histoire de la naissance, fondée en 2001 , a organisé, en 2004, un colloque à la faculté de médecine de Nantes, sur le thème : La sage-femme d'hier à demain. Pour préparer cette manifestation, nous avons souhaité recueillir les souvenirs des praticiennes, et nous leur avons suggéré de les rédiger. Nous avons reçu bientôt une soixantaine de témoignages, dont la longueur variait de quatre à quarante pages ; d'autres ont suivi, au total, environ une centaine. C'est peu, quand on sait qu'il y a entre 16 000 et 17000 sages-femmes exerçant aujourd'hui en France. Mais ces textes sont presque tous d'un grand intérêt : ce n'est pas n'importe quelle personne qui prend sur son temps libre pour lire attentivement un long questionnaire, pour rédiger une réponse, et pour l'envoyer à des inconnues ; il faut avoir quelque chose à dire, vouloir le dire et savoir le dire. La qualité des propos nous a édifiés. D'où l'idée d'en publier de larges fragments. Mais il fallait les situer dans leur contexte, ce qui a exigé un important travail d'investigation historique, investigation d'ailleurs passionnante."


 

C'est « un plus » que d'être père !

C'est le monde à l'envers. Dans un passé pas si lointain, l'éducation des enfants semblait totalement incompatible avec l'exercice de fonctions dirigeantes, tout particulièrement pour les hommes.
Mais voilà que certains d'entre eux, convertis au temps partiel, n'hésitent plus à vanter les vertus du pouponnage actif et son influence positive sur leur épanouissement professionnel. Pour couronner le tout, une étude menée par l'Université américaine de Clark auprès de 350 managers et de leurs subordonnés vient étayer le propos: le fait d'éduquer des enfants contribuerait à développer les qualités de leadership des hommes! Il ressort de cette étude que les chefs qui accordent davantage de temps à leur vie de famille sont nettement mieux évalués par leurs employés. Les dirigeants célibataires, ou ceux qui se consacrent peu à l'éducation de leurs enfants, obtiennent de moins bonnes notes.

"L'éducation des enfants développe des capacités bienvenues pour un chef, observe ainsi le professeur de management Laura Graves, qui a conduit l'étude. Selon elle, les pères managers sont plus résistants au stress, plus patients et mieux disposés à gérer les conflits, trouver des compromis ou évaluer les capacités respectives de leurs différents collaborateurs. (...) Dans tous les cas, la paternité change la manière d'aborder la vie professionnelle. Le plus souvent, elle l'améliore, selon les témoignages de jeunes pères romands. Certains ont fait le choix du temps partiel, afin de passer davantage de temps avec leurs enfants. (...) Actuellement, les entreprises n'encouragent pas le temps partiel pour les postes à responsabilité. Elles en font souvent une question de principe, si bien que pour un cadre, vouloir travailler à 80% apparaît comme inconvenant ou, dans la très grande majorité des cas, comme une impossibilité. »

Source : « Les pères font de meilleurs managers » par Lidovic Chappex, sur www.largeur.com dès le 30 mai 2007.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Encore 10 bébés fortement secoués en 2006

Les 38 cliniques pédiatriques de Suisse ont reçu l'an passé dix bébés qui ont été fortement secoués par leurs parents. Six garçons et quatre filles ont ainsi été blessés l'année dernière. Trois en sont morts.
Selon le responsable de l'étude menée par l'hôpital pédiatrique de Zurich, tous les nouveau-nés blessés ne souffriront pas de traumatisme à long terme. Mais, il est encore trop tôt pour faire des pronostics. En 2005, 15 cas avaient été répertoriés.

Depuis 2002, l'hôpital zurichois a comptabilisé 42 cas. Les garçons ont été deux fois plus touchés que les filles. L'âge moyen des victimes est de 5,5 mois. Huit nourrissons sont décédés. Les chiffres suisses sont comparables à ceux des autres pays européens.

Source : ATS, 4 juin 2007

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Procréations médicalement assistées en 2005

En 2005, quelque 4400 couples ont suivi un traitement de procréation médicalement assistée pour les aider à concevoir. Le traitement a abouti à une grossesse chez environ un tiers des couples et environ 75% des grossesses ont donné lieu à une naissance.
Depuis 2001, le nombre total de couples traités annuellement a augmenté d'environ 40%. En 2005, 23 centres médicaux proposaient des traitements de procréation médicalement assistée. La stérilité masculine reste la cause la plus fréquente de recours à de telles méthodes. Un peu moins de 6800 cycles de traitements ont été initiés en 2005, soit 1,6 cycles par femme. Un transfert d'embryons a eu lieu dans 88% des cycles de traitement initiés. 25% des cycles de traitement avec transferts d'embryons ont abouti à une grossesse.

Quelque 75% des grossesses dont l'issue est connue ont donné lieu à une naissance et 25% se sont terminées par un avortement. L'issue n'est pas connue dans 8% des cas. On dénombre 1257 naissances à la suite de traitements de procréation médicalement assistée effectués en 2005. Cela correspond à 1,7% de la totalité des naissances. Le nombre d'enfants nés grâce à cette méthode a augmenté de 27% entre 2004 et 2005.

Environ 81% des femmes ont mis au monde un enfant, 19% des jumeaux et 1% des triplés. Les naissances multiples sont plus fréquentes que parmi l'ensemble des naissances en Suisse, où elles représentent moins de 2% des naissances. La proportion d'enfants mort-nés (0,4%) est comparable avec l'ensemble de la mortinaissance en Suisse.

Source : Office fédéral de la statistique, communiqué de presse du 31 mai 2007.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Le métier de sage-femme sous le projecteur

Trois histoires de « Bien Naître ». Trois sages-femmes de l'Arcade des Sages-Femmes de Genève : Sarah Casays Pejic, Nathalie Piguet et Odile Evéquoz.
« Sages Femmes » est un documentaire qui sort cet été sur nos écrans (Films Ril-Sud). En 42 minutes, le réalisateur Frédéric Choffat met en évidence, avec tact, précision et réalisme, tout ce que la sage-femme peut apporter aux futurs parents qui sont sensibles à l'importance d'une naissance physiologique. Chaque fois, celle-ci se termine à la maternité de Genève mais elle démarre à domicile et elle peut être suivie d'un retour rapide à domicile (au minimum deux heures après).

Frédéric Choffat explique qu'il a choisi de travailler seul, derrière la caméra, « afin de montrer au mieux la relation entre la sage-femme, la future maman et son conjoint ». Et il précise que les trois sages-femmes suivies dans leurs rencontres avec trois couples « ont dès le début accepté ce regard indiscret, mais omniprésent de la caméra. » On voit qu'en définitive, c'est le vécu des trois futures mères qui est privilégié et respecté. Dans le documentaire comme dans la vie !

Un DVD sortira cet automne 2007. En souscription, il ne coûte que FS 25,- (+ frais de port) : sagesfemmes@lefilm.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Prévention des traumatismes

Les 21, 22 et 23 juin 2007, le Réseau francophone de prévention des traumatismes et de promotion de la sécurité organise un Séminaire à Bordeaux (France). Son thème : "Transfert des connaissances et des compétences pour un changement de pratiques"
Suivant l'organisation habituelle des précédents séminaires du Réseau, le travail de présentation et d'échanges se fera essentiellement au cours des ateliers et des périodes de restitutions. Ces ateliers porteront sur trois thèmes :
1) la sécurité routière ;
2) les traumatismes à domicile des personnes âgées et des jeunes enfants ;
3) les traumatismes intentionnels : violence et suicide.

Au cours de ces sessions, les participants présenteront leur expérience en tentant de se référer explicitement aux cadres conceptuels. Cette confrontation des cadres conceptuels à la réalité des expériences, et la large place réservée au débat, devrait aboutir à des propositions d'amélioration des procédures analytiques et décisionnelles mises en oeuvre dans les actions de prévention des traumatismes. En matière de prévention des traumatismes et de promotion de la sécurité, comme dans tous les domaines de santé publique, les responsables des politiques de santé et les acteurs de terrain doivent pouvoir disposer d'informations pertinentes et structurées pour choisir, d'une part, les actions les plus à même de résoudre leurs problèmes, et d'autre part, mettre en oeuvre leurs initiatives dans les conditions les plus adaptées au contexte. Ces informations peuvent être issues de la recherche (connaissances scientifiques), mais aussi des retours d'expériences (formation, partage des compétences, transfert technologique).

Pour en savoir plus : www.isped.u-bordeaux2.fr/ , via rubrique Actualités

SHV/FSSF, Josianne Bodart