5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138
Page 139
Page 140
Page 141
Page 142
Page 143

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

02.05.2008  Excellentes prestations des sages-femmes aux Pays-Bas
02.05.2008  Ne râtez pas les alertes rapides
02.05.2008  Le Programme indien « Déesse de la prospérité »
02.05.2008  Plus d'échantillons de préparations pour nourrissons
02.05.2008  Transmission du Chikungunya
02.05.2008  Le plein de vitamine B9 pour les futurs pères
02.05.2008  Soutien à une campagne d'annonces
08.04.2008  Etre comprise et soignée plutôt que vengée

 

Excellentes prestations des sages-femmes aux Pays-Bas

280'097 femmes à bas risques ayant choisi ou bien une naissance à domicile avec l'assistance d'une sage-femme, ou bien un accouchement à l'hôpital en présence d'une sage-femme.
Cet échantillon représente, pour les années 2001-2003, 95% de toutes les prestations de sages-femmes et 80% de toutes les grossesses du pays.

Résultats:
- 68,1% femmes accouchées exclusivement par une sage-femme
- 3,6% transferts en urgence : principalement pour détresse fStale (50,2%) et hémorragie post-partum (33%)
- 28,3% transferts sans urgence : principalement au 1er stade du travail. Les femmes ayant planifié une naissance à domicile ont été moins souvent transférées que celles ayant planifié un accouchement à l'hôpital : 29,3 % contre 37,2% (P < 0.001).
- Score Apgar moyen à 5 minutes : élevé (9,72%)
- Mortinatalité : faible (0,05%)
- Aucun décès maternel.

Conclusion: Le repérage des risques par les sages-femmes est un élément crucial du système obstétrical des Pays-Bas et il se poursuit au post-partum. Il nécessite des accords clairs entre sages-femmes et obtétriciens ainsi quun respect strict des protocoles établis.

Source : Amelink-Verburg, MP et al. Evaluation of 280'000 cases in Dutch midwifery practices: a descriptive study BJOG, 2008, 570-578.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Ne râtez pas les alertes rapides

La Banque de données CIRRNET est un réseau de systèmes locaux de déclaration d'incidents. Depuis le début de l'année 2008, elle produit des alertes rapides très utiles.
Ses premiers documents (à télécharger et à diffuser) concernent le risque d'embolie d'air avec une seringue utilisée comme jouet, la confusion des dosages de sulfate de magnésium, le surdosage de « Sufenta » lors d'une anesthésie péridurale périnatale. D'autres viendront au fur et à mesure de l'enregistrement des incidents.

A partir de l'ensemble des notifications d'erreurs parvenues dans la banque de données commune, des problématiques se prêtant à l'élaboration d'alertes rapides sont identifiées. Il s'agit de mises en garde assorties de recommandations relatives à des problèmes d'importance générale, concrets et bien circonscrits touchant à la sécurité des patients et élaborées conjointement avec des spécialistes des domaines concernés.


 

continuer Le Programme indien « Déesse de la prospérité »

Le gouvernement indien va débloquer des millions de dollars pour inciter les familles qui attendent un bébé de sexe féminin à ne pas avorter ou à ne pas le tuer après la naissance, dans un pays qui préfère largement les garçons aux filles.
Les autorités devraient dépenser cent millions de roupies (2,5 millions de dollars) en 2009 pour 100.000 bébés filles, à raison de plusieurs versements de 5.000 dollars jusqu'à l'âge de 18 ans. "Il s'agit d'encourager les familles à mieux traiter leurs filles, à les éduquer, à les considérer comme un capital plutôt que comme une charge", a expliqué le ministre pour le Développement des femmes et des enfants, Renuka Chowdhury.


 

Plus d'échantillons de préparations pour nourrissons

La nouvelle ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAIOUs) entre en vigueur le 1er avril 2008. Elle interdit la distribution de produits gratuits ou à prix réduits, d'échantillons ou d'autres cadeaux publicitaires au grand public.
La nouvelle ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAIOUs) fixe désormais le cadre légal de la limitation de la publicité concernant les préparations pour nourrissons (art. 11a). Elle interdit la distribution de produits gratuits ou à prix réduits, d'échantillons ou d'autres cadeaux publicitaires au grand public ou aux femmes enceintes, aux mères et aux membres de leur famille, que ce soit de manière directe ou indirecte par le biais du service de prévention de la santé. Dès à présent, Nestlé par exemple ne disposera plus d'échantillons de lait pour nourrissons. Veuillez noter que tous les échantillons de lait de suite peuvent continuer à être distribués.

Source : Communiqué Nestlé, mars 2008

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Transmission du Chikungunya

La transmission du Chikungunya de la mère à l'enfant est confirmée grâce à une vaste étude prospective chez des femmes enceintes, des cliniciens de l'Ile de La Réunion et des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Inserm.
Pour la première fois, les chercheurs ont mis en évidence des cas de transmission materno-foetale du virus du Chikungunya. Leurs observations montrent que celle-ci se fait préférentiellement quand les mères sont infectées peu avant le terme de leur grossesse, et que les nouveau-nés ont une probabilité accrue de développer des formes graves de la maladie.


 

continuer Le plein de vitamine B9 pour les futurs pères

Pour la première fois, une équipe de chercheurs (université de Berkeley, Californie) a mis en évidence l'importance de l'alimentation paternelle dans le développement normal de l'embryon.
Méthode : 89 hommes (sains, non fumeurs) ont participé.
Age médian = 42 ans, abstinence médiane = 4 jours, de race blanche à 91%, de formation supérieure à 53%, avec compléments alimentaires à 57%, jamais été fumeurs à 73%.
Ils ont rempli un questionnaire détaillé sur leur alimentation et leur sperme a été analysé.


 

continuer Soutien à une campagne d'annonces

L'Association suisse pour les sciences infirmières (APSI) a pris position à propos de la procédure de consultation pour l'obtention a posteriori d'un titre de Haute Ecole et a rédigé une lettre ouverte à la conseillère fédérale Doris Leuthard.
En partenariat avec l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI), l'APSI a écrit à la conseillère fédérale Doris Leuthard pour lui demander de tout mettre en oeuvre pour que l'obtention d'un master en sciences infirmières soit possible en Suisse dès 2009. L'APSI souhaite publier cette lettre ouverte dans des journaux sous forme d'annonces, car elle trouve important d'informer la population de l'évolution de la situation.


 

continuer Etre comprise et soignée plutôt que vengée

Selon l'enquête « Cadre de vie et sécurité » menée en France début 2007, les Françaises sont autant exposées à la violence dans leur ménage qu'en dehors.
3,3% des femmes âgées de 18 à 59 ans ont déclaré avoir subi en 2005 ou en 2006 au moins une agression physique ou sexuelle de la part d'une personne vivant avec elles ; elles sont 3,4% à en avoir subi en dehors du ménage. Ces statistiques de l'INSEE montrent également que les violences graves ne se racontent pas facilement, mais si elles existent bel et bien.