5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

22.02.2017  Choix de la caisse d’assurance pour l’enfant
22.02.2017  Pénurie de personnel: les soignants sonnent l’alarme
22.02.2017  Appel à signer contre le règlement Dublin
21.02.2017  Le conseil rédactionnel de Romandie recrute
21.02.2017  Ce dont il faut tenir compte pour la plate-forme e-log
21.02.2017  Séance du CC: première étape importante atteinte
21.02.2017  Nouvelle adresse
20.02.2017  Conférence annuelle "Disaster care"

 

Choix de la caisse d’assurance pour l’enfant

En janvier, la Société suisse des pédiatres a adressé une lettre aux parents pour les inciter à ne pas conclure de contrat d’assurance qui limite l’accès à un pédiatre ou qui fixe une limite d’âge aux enfants de moins de 18 ans. Les parents choisissent un pédiatre de confiance qui est formé et compétent pour suivre le développement de l’enfant, conseiller, orienter, et qui est bien sûr présent pour soigner l’enfant en cas de maladie.
La croissance et le développement de l’enfant va se poursuivre jusqu'à 18 ans au moins, il est important que le pédiatre puisse rester la référence pendant toute l’enfance et l’adolescence.

Autres informations: Lettre de la Société suisse de pédiatrie de janvier 2017

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Pénurie de personnel: les soignants sonnent l’alarme

L’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) a lancé mi-janvier l’initiative populaire pour des soins infirmiers forts. Son objectif: empêcher la pénurie imminente de personnel infirmier. L’initiative exige que la Confédération et les cantons investissent dans la formation dans le domaine des soins, améliorent les conditions-cadre dans la pratique et reconnaissent au niveau légal le travail que les infirmières et infirmiers effectuent sous leur propre responsabilité. Ainsi, davantage de jeunes choisiront une profession dans les soins et décideront après leur formation professionnelle initiale de suivre une formation supérieure pour devenir infirmière ou infirmier diplômé. Le personnel soignant formé doit être incité par de bonnes conditions d’engagement à rester plus longtemps dans la profession et à reprendre ses activités professionnelles après une pause consacrée à la famille.
Pour l’ASI, le Parlement fédéral a manqué l’occasion de poser des jalons indispensables. L’initiative parlementaire demandant d’accorder plus d’autonomie au personnel soignant a échoué il y a une année devant le Parlement. Depuis, les signaux d’alerte des associations de soins ont été largement ignorés par la politique et les autorités. Les soignants comptent maintenant sur le ralliement des Suisses à leur initiative. La FSVL soutient l’initiative de l’ASI.

Autres informations: Signer l'initiative populaire

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Appel à signer contre le règlement Dublin

L’association citoyenne Solidarité Tattes lance un appel contre l’application aveugle du règlement Dublin. La Suisse est l’un des pays qui applique le plus strictement la procédure Dublin, ce qui la conduit à violer de façon régulière les droits fondamentaux et les droits de l’enfant : au nom des Accords Dublin, des familles sont séparées, des personnes malades sont renvoyées dans des pays où aucune prise en charge médicale n’est garantie, des enfants sont arrachés à leur classe en milieu d’année, des mères d’enfants en bas âge sont renvoyées vers l’Italie avec leur bébé, alors que le père de leur enfant reste en Suisse.
Les signataires de l’appel demandent à la Suisse de respecter le paragraphe 17 du préambule du Règlement de Dublin III qui précise que tout Etat membre peut «déroger aux critères de responsabilité, notamment pour des motifs humanitaires et de compassion, afin de permettre le rapprochement de membres de la famille, de proches ou de tout autre parent». L’alinéa 1 de l’article 17 prévoit par ailleurs que chaque Etat membre peut décider d’examiner une demande de protection internationale présentée par un ressortissant de pays tiers ou apatride, même si cet examen ne lui incombe pas en vertu des critères fixés dans le règlement.
Solidarité Tattes est un collectif citoyen né en 2015 suite à l’incendie du foyer des Tattes à Vernier (Genève) qui avait causé la mort d’un requérant d’asile et blessé une quarantaine d’autres. Le collectif s’engage depuis pour l’amélioration des conditions de vie dans les foyers de demandeurs d’asile et pour la fermeture des abris PC.

Autres informations: Site du collectif Solidarité Tattes

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Le conseil rédactionnel de Romandie recrute

La FSSF recherche dès maintenant de nouveaux membres de Suisse romande pour le conseil consultatif rédactionnel de «Sage-femme.ch». Les membres du conseil donnent leur avis et des recommandations quant au contenu du magazine et relaient les critiques entendues d’autres sages-femmes. Elles participent aussi au choix des différents thèmes traités dans «Sage-femme.ch». Les séances du conseil ont lieu quatre fois par an. Les langues utilisées sont principalement le français et parfois l’allemand, il est donc préférable de bien comprendre l'autre langue.
Vous engager et être force de proposition dans l’édition d’un magazine vous motive? Approfondir vos connaissances des différentes thématiques vous intéresse? Christine Brändli, cheffe du secrétariat, attend votre candidature à l’adresse ch.braendli@hebamme.ch. Cynthia Khattar, rédactrice romande, répond à vos questions à l’adresse c.khattar@sage.femme.ch.

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Ce dont il faut tenir compte pour la plate-forme e-log

En janvier, toutes les membres de la FSSF ont reçu par courriel leur numéro de membre, et elles peuvent désormais établir leur profil personnel sur la plate-forme www.e-log.ch, sous la rubrique Professionnels de santé. Vous trouverez un guide d’utilisation directement sur ce site web.
L’utilisation de la version intégrale est gratuite pour les membres de l’association professionnelle. Les non-membres peuvent également s’enregistrer et accéder dans une mesure limitée à différents domaines de cette plate-forme. L’utilisation de la version intégrale est payante pour les non-membres.
La nouvelle brochure FSSF sur la formation continue, contenant toutes les offres pour la période de juin 2017 à juin 2018, sera jointe à la prochaine édition de «Sage-femme.ch». Dès début avril, vous trouverez également tous les cours de formation continue sur www.e-log.ch. Les personnes intéressées doivent s’inscrire pour l’offre de formation souhaitée directement via cette plate-forme. Après avoir accompli la formation en question, elles peuvent imprimer une attestation de participation sous www.e-log.ch et les points-log sont directement crédités sur leur compte personnel de formation continue.
Toute activité de formation non assortie d’un label doit être saisie manuellement par la sage-femme. La vue d’ensemble des activités de formation saisies manuellement et des points attribués se trouve dans le Règlement de la plate-forme e-log, à la page 14. Lors d’un contrôle, la sage-femme concernée doit pouvoir apporter la preuve de toutes les prestations de formation.
D’autres prestataires de formation, par exemple les sections de la FSSF, ont la possibilité de faire labelliser leurs offres. La plate-forme permet de déposer une telle demande; les conditions requises sont précisées dans le règlement.
Cette plate-forme donne la possibilité d’annoncer de manière centralisée toutes les offres de formation continue (y compris interdisciplinaires) pour les sages-femmes, l’objectif étant qu’elles puissent répondre à leur devoir de formation continue en fonction des besoins.

Marianne Luder, chargée de formation Suisse alémanique

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Séance du CC: première étape importante atteinte

Le Comité central (CC) de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) s’est réuni le 25 janvier. Dans le cadre du processus de réorganisation, il a discuté et approuvé l’analyse de situation (première étape importante du processus). La prochaine étape consistera à traiter les divers domaines d’activités, dans un groupe de travail constitué de membres du CC et du secrétariat.
Le CC a également discuté de l’état des négociations tarifaires. Il a en outre approuvé le Règlement de la procédure de reconnaissance des soins périnataux gérés par les sages-femmes et a élu les membres ci-après au comité de pilotage: Anne Steiner, présidente, Marie-Frédérique Séchaud, Francesca Coppa Dotti et Ruth Erhard. Le CC a pris connaissance des résultats préliminaires de l’étude BRIDGE, présentés par l’équipe de recherche, et a examiné diverses recommandations de mise en œuvre possibles. Il a en outre approuvé les directives du Fonds pour les négociations tarifaires et a décidé de soutenir l’initiative populaire «Pour des soins infirmiers forts» de l’Association suisse des infirmières et des infirmiers.

Barbara Stocker Kalberer, présidente de la FSSF

La version intégrale du procès-verbal est disponible sur le site sous www.sage-femme.ch > Sages-femmes > Domaine pour les membres > La Fédération

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Nouvelle adresse

Dès le 11 mars, la FSSF aura une nouvelle adresse, l’office de poste et la case postale ayant été supprimés. Son adresse sera désormais :
Fédération suisse des sages-femmes
Secrétariat
Rosenweg 25 C
3007 Berne

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Conférence annuelle "Disaster care"

Le 29 mars prochain, la Fédération Suisse des Associations professionnelles du domaine de la Santé (FSAS) et le Service Croix-Rouge de la Croix-Rouge suisse organisent à Berne une conférence annuelle autour du « Disaster care ».
Une catastrophe est toujours synonyme de « situation extraordinaire ». Elle peut toucher certaines localités, des régions entières, voire toute la Suisse. Quels défis une situation de catastrophe comporte-t-elle pour le système de santé suisse ? A quels risques ou menaces pouvons-nous être confrontés ? Quelles organisations disposent de quelles compétences ? Quels rôles le système de santé et les collaborateurs eux-mêmes jouent-ils ?
Les membres de la FSSF peuvent saisir manuellement la participation à cet évènement sur la plateforme www.e-log.ch en tant que formation avec cinq points log.

Autres informations: Programme et inscription

SHV/FSSF, Cynthia Khattar