5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138
Page 139
Page 140
Page 141

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

17.05.2010  Un pas en avant pour la médecine ambulatoire
17.05.2010  Prestations de médecine complémentaire
17.05.2010  Patients standardisés et simulation dans le domaine de la sa
17.05.2010  6 millions de nouvelles cartes d'assuré à fin mai 2010
17.05.2010  Statistique 2008 : 7,5% des enfants sont nés trop tôt
14.05.2010  Un bébé peut-il voyager en avion?
14.05.2010  Un nouveau Master pour sages-femmes en Autriche
14.05.2010  Premier succès contre les mutilisations génitales féminines

 

continuer Un pas en avant pour la médecine ambulatoire

A partir du 1er janvier 2012, les patients pourront progressivement être pris en charge dans des modèles de soins intégrés (ou de « Managed care »).
S'ils optent pour un tel modèle d'assurance, ils devront, en cas de maladie, s'adresser en premier lieu au réseau de médecin qu'ils ont choisi et qui les prendra en charge pendant toute la durée du traitement. Les médecins se regroupent en réseau afin de pouvoir assurer une coordination optimale tout au long du traitement.


 

Prestations de médecine complémentaire

Les sociétés de médecine anthroposophique, d'homéopathie, de thérapie neurale, de phytothérapie et de médecine chinoise traditionnelle ont déposé des demandes auprès de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP)
Ces demandes visent à inscrire leurs prestations de médecine complémentaire dans le catalogue de l'assurance obligatoire des soins (AOS). Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) devrait prendre une décision d'ici la fin de l'année 2010.

Source : Communiqué de presse OFSP, 29.04.2010

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Patients standardisés et simulation dans le domaine de la sa

La deuxième conférence suisse sur les patients standardisés et la simulation dans le domaine de la santé aura lieu à Berne les 9 et 10 septembre 2010.
Cette conférence est organisée communément par la Haute Ecole de Santé de Berne, l'Ecole Spécialisée de Soins de Berne, l'Institut d'Education Médicale de l'Université de Berne et la Haute Ecole Cantonale Vaudoise de la Santé de Lausanne.


 

continuer 6 millions de nouvelles cartes d'assuré à fin mai 2010

La nouvelle carte d'assuré conforme à l'art. 42a LAMal et à l'ordonnance sur la carte d'assuré (OCA) est toujours controversée mais sa production et sa distribution aux assurés tournent à plein régime.
La production des nouvelles cartes à puce a débuté le 4 janvier 2010. La livraison a pris du retard en raison des nombreux changements d'assureur survenus en début d'année 2010. D'ici fin mai 2010, plus de six millions d'exemplaires de la nouvelle carte d'assuré seront distribués aux assurés.


 

continuer Statistique 2008 : 7,5% des enfants sont nés trop tôt

La Suisse affiche un taux de naissances prématurées comparable à ceux enregistrés en Europe.
Parmi les 76'691 naissances vivantes de l'année 2008, on comptait 91,9% de naissances à terme, c'est-à-dire entre la 37e et la 41e semaine de grossesse, 7,5% de prématurés et 0,6% de naissances après terme.


 

Un bébé peut-il voyager en avion?

Jürg Barben, pneumologue/allergologue suisse (Ostschweizer Kinderspital, St.-Gall) précise sous quelles conditions un bébé peut voyer en avion.
" Les enfants en bonne santé nés à terme peuvent voyager dans des avions commerciaux dès une semaine après leur naissance.
" En cas d'infections aiguës des voies respiratoires au cours des six premiers mois de vie, il faudrait déconseiller le vol en raison du risque d'apnées.
" Avec les prématurés en bonne santé (particulièrement ceux nés avant la 32e SG avec des problèmes pulmonaires), il faudrait plutôt renoncer au vol durant les premiers mois de vie, quoique des baisses du taux de saturation d'O2 au-dessous de 85% durant quelques heures n'aient guère de répercussions importantes. Pour un vol de longue durée au cours de la première année de vie, il est nécessaire de prendre l'avis d'un médecin spécialiste.
" Les nourrissons présentant une hypertonie pulmonaire sont problématiques, car une hypoxie peut déclencher une crise d'hypertension pulmonaire.

Source : Forum Med Suisse 2010;10(9):166168.

Reisen Neugeborenes_f.pdf

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Un nouveau Master pour sages-femmes en Autriche

Dès octobre 2010, s'ouvre à Innsbruck (Autriche) une nouvelle possibilité de suivre (en allemand) une formation « Master of science in advanced practice midwifery ».
Cette formation en allemand se fait en cours d'emploi et elle est étalée sur 4 semestres (120 ECTS).

Autres informations: http://www.fhg-tirol.ac.at

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Premier succès contre les mutilisations génitales féminines

La Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) a approuvé le 30 avril 2010 un projet visant à compléter le Code pénal par une nouvelle disposition destinée à réprimer spécifiquement les mutilations génitales féminines.
Les auteurs de l'infraction encourent une peine privative de liberté de dix ans au plus ou une peine pécuniaire de 180 jours-amende au moins. Ceci correspond aux peines prévues lors de lésions corporelles graves.
Si la mutilation génitale féminine a été exécutée à l'étranger, elle devrait pouvoir être punie en Suisse si elle n'est pas punissable dans l'Etat concerné. UNICEF Suisse partage avec vous sa satisfaction concernant cette décision.
Source : Communiqué UNICEF Suisse du 6 mai 2010

SHV/FSSF, Josianne Bodart