5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138
Page 139
Page 140

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

19.11.2012  Une pétition au Parlement européen
22.10.2012  Un accompagnement en continu réduit le taux de césarienne
22.10.2012  Une brochure pour le grand public en Belgique
22.10.2012  Les femmes en savent encore trop peu sur le coeur
22.10.2012  Le Club Suisse des Parents de Pro Juventute
22.10.2012  Diagnostic prénatal non invasif (Praenatest®)
22.10.2012  La FIGO réaffirme l'efficacité du misoprostol
17.10.2012  Colloque « Violence domestique et santé »

 

Une pétition au Parlement européen

Les femmes européennes se trouvent face à des systèmes de maternités divers, mais elles font aussi face à des problèmes communs. La surmédicalisation empêche de plus en plus de femmes à avoir un travail physiologique et spontané.
Les effets iatrogènes de ces interventions sont un problème réel et fréquent dans toute l'Europe. En 2010, la Cour Européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg a stipulé, dans le cas de Ternovszky contre la Hongrie, que "les circonstances de l'accouchement constituent incontestablement l'une des fractions de la vie privée". Et pourtant, beaucoup d'états européens ont un système de naissance où l'autonomie physique de la femme est systématiquement violée et ses choix rigidement contrôlés.

Le droit d'accoucher en dehors du milieu hospitalier est critique pour toutes les femmes, qu'elles choisissent l'hôpital ou le domicile. Le traitement respectueux des femmes qui choisissent d'accoucher en milieu hospitalier peut seulement être mesuré si elles ont le choix de quitter ce milieu et d'accoucher dans un autre cadre, même si elles n'exercent pas ce choix. Il existe une dynamique différente là où le personnel de santé fait des recommandations tout en sachant que la femme peut choisir de suivre ou de ne pas suivre ces conseils, et là où il sait que la femme peut être y légalement contrainte.

Le Parlement européen est invité à utiliser la charte "Droits de l'Homme et Naissance" comme point de départ de ses investigations et discussions sur les systèmes de maternités au sein des états membres de l'Union européenne.

Cette pétition se trouve sur le site www.change.org dans les langues suivantes: croate, néerlandais, anglais, estonien, français, allemand, italien, lituanien, letton, slovaque, espagnol.

Autres informations: http://www.change.org

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Un accompagnement en continu réduit le taux de césarienne

Dans le cadre de l'étude COSMOS (« COmparing Standard Maternity »), un essai contrôlé randomisé réalisé par des chercheurs australiens avait pour objectif de déterminer si un accompagnement en continu permettait de réduire le taux de césarienne.
Au total, 2'314 femmes enceintes à bas risques ont été intégrées dans l'échantillon.

Méthode
- Groupe 1 : 1156 femmes ont été accompagnées par une même sage-femme (« caseload midwifery ») avant, pendant et après la naissance, cette sage-femme pouvant être épaulées par des collègues (« back-up' midwives ») ;
- Groupe 2 : 1158 femmes ont été suivies par des sages-femmes ou d'autres professionnels avec des niveaux variables de continuité (« standard care »).


 

Une brochure pour le grand public en Belgique

« Question Santé », une association sans but lucratif soutenue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, a récemment publié une brochure de 24 pages qui soulève la question de la médicalisation de la naissance (et des ses enjeux).
Sous le titre « Naissance - La médicalisation comme seule option ? », elle interroge et interpelle sur la façon dont nous considérons aujourdhui la mise au monde d'un enfant. Elle peut être téléchargée depuis le site www.questionsanté.be > Les outils pédagogiques

Autres informations: http://www.questionsanté.be

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Les femmes en savent encore trop peu sur le coeur

Les femmes pourraient être mieux protégées qu'aujourd'hui des conséquences d'une attaque cérébrale ou d'un infarctus du myocarde.
Trois conditions pour cela: elles devraient d'abord être les premières convaincues qu'elles sont au moins aussi menacées que les hommes par les maladies cardio-vasculaires, elles devraient ensuite savoir comment les prévenir et elles devraient enfin en connaître les symptômes.


 

continuer Le Club Suisse des Parents de Pro Juventute

Les questions concernant le rôle de parents sont plus actuelles que jamais. De nos jours, pères et mères doivent répondre à différentes exigences en matière d'éducation, d'économie et de société.
Deux tiers des parents se sentent régulièrement dépassés et sont à la recherche d'une aide concrète. C'est ce que montrent les résultats de la première étude nationale relative aux parents, initiée par Pro Juventute. Ainsi, 93% des parents sont régulièrement confrontés à des défis, deux tiers se sentent régulièrement dépassés. Trois domaines sont devenus de nos jours de plus en plus problématiques pour les parents: éducation, rapport avec les médias et garde des enfants.


 

Diagnostic prénatal non invasif (Praenatest®)

Récemment, les médias ont annoncé l'introduction d'un test non invasif permettant le diagnostic de la trisomie 21 chez le foetus (Praenatest®). Ce test est sur le marché depuis fin août 2012.
À la demande du comité de gynécologie suisse, l'Académie de médecine foeto-maternelle a préparé, en collaboration avec la Société suisse de génétique médicale, une information destinée aux femmes enceintes ainsi qu'une autre pour les médecins. Ces PDF peuvent être téléchargés et imprimés depuis le site : http://sggg.ch/fr > Actuel

Source : Newsletter 4/2012 de gynécologie suisse

en français
en italien

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer La FIGO réaffirme l'efficacité du misoprostol

Un article signé par CS Chu et al., publié en août 2012 dans le "Journal of the Royal Society of Medicine" met en question la preuve de l'utilité du misoprostol pour la prévention de l'hémorragie du post-partum (HPP) au niveau collectif.
Avant la publication de cet article, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Fédération internationale de gynécologie et d'obstétrique (FIGO) avaient mandaté des experts pour mener, de manière indépendante, une méta-analyse de données scientifiques et ont conclu conjointement que le misoprostol est une thérapie sûre et efficace pour la prévention de l'HPP lorsque l'ocytocine n'est pas accessible ou qu'elle ne peut être utilisée de manière sûre. En 2011, l'OMS avait ajouté le misoprostol à sa liste modèle des médicaments essentiels pour la prévention de l'HPP.


 

Colloque « Violence domestique et santé »

Sous l'égide de la Conférence latine contre la violence domestique, le Secrétariat à l'égalité et à la famille organise à Martigny le vendredi 23 novembre 2012 un colloque réservé aux professionnel-le-s de la santé
Il s'agit de les sensibiliser à l'importance de la détection et de la prise en charge des personnes concernées par les violences domestiques. Celles-ci ont en effet des incidences directes sur la santé des victimes et accroissent le risque d'être en mauvaise santé par la suite.

Prix : CH 150,- (Documentation, pauses et repas de midi inclus).
Inscription jusquau 16 novembre 2012 : par téléphone au 027 606 21 20 ou par fax au 027 606 21 27.

Progranmme détaillé

SHV/FSSF, Josianne Bodart