5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

21.09.2012  Utilisation excessive d'Internet par les jeunes
21.09.2012  Quelle prévention du tabagisme ?
21.09.2012  Moins de 5% des étudiantes et étudiants ont des enfants
13.08.2012  OUI à la protection contre le tabagisme passif pour tous
13.08.2012  Diagnostic préimplantatoire autorisé sous conditions
13.08.2012  Les interruptions de grossesse restent stables
13.08.2012  Nouvelle recommandation à propos de la vitamine D
13.08.2012  Journée nationale de vaccination contre la grippe

 

continuer Utilisation excessive d'Internet par les jeunes

En Suisse, les adolescents et les jeunes adultes surfent en moyenne deux heures par jour sur Internet. Seule une minorité d'entre eux adopte un comportement excessif, donc problématique.
Telles sont les conclusions d'un rapport du Conseil fédéral en réponse aux postulats Forster-Vannini et Schmid-Federer qui traitent des dangers potentiels d'Internet et des jeux en ligne.

Internet constitue l'un des passe-temps favoris des jeunes Suisses : en semaine, les adolescents surfent en moyenne deux heures par jour, et près d'une heure de plus le week-end. Ces durées peuvent toutefois fortement varier : si certains ne se connectent que durant quelques minutes, d'autres surfent quotidiennement pendant plusieurs heures. La plupart des adolescents et des jeunes adultes passent un temps raisonnable sur Internet.


 

Quelle prévention du tabagisme ?

Sakari Lemola et Yvonne Meier-Leu ont participé à une étude sur la prévention du tabagisme. En tout, 486 gynécologues et 366 sages-femmes (membres de la FSSF) ont complété un questionnaire sur le dépistage du tabagisme.
Un article publié en anglais en résume les résultats. A cette occasion, les auteures remercient la FSSF pour sa collaboration. Elles montrent qu'une grande majorité dépistent toutes leurs patientes, leur expliquent les risques et leur recommandent de cesser de fumer. Toutefois, seule une minorité s'engage dans de réels efforts de prévention. Il en résulte un besoin de formation professionnelle complémentaire.

Source: Lemola, S., Meyer-Leu, Y., Samochowiec, J. & Grob, A. "Control beliefs are related to smoking prevention in prenatal care". In: Journal of Evaluation in Clinical Practice (IF 2011: 1.229). DOI: 10.1111/j.1365-2753.2012.01891

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Moins de 5% des étudiantes et étudiants ont des enfants

Les étudiantes et étudiants des hautes écoles de Suisse sont 4,8% à avoir des enfants. Ce taux est relativement faible comparé à ceux d'autres pays européens: ils sont plus de 10% dans les pays scandinaves, au Portugal et en Irlande.
Les étudiantes et étudiants avec enfants consacrent chaque semaine 72,1 heures aux études, à l'exercice d'une activité rémunérée et aux tâches familiales et domestiques, soit 20 heures de plus que leurs camarades sans enfant. Cette différence est due pour l'essentiel au travail domestique et familial. Si les mères consacrent plus de temps aux tâches domestiques et familiales (32,9 heures par semaine, contre 18,4 heures pour les pères), les pères s'investissent davantage dans l'exercice d'une activité rémunérée (24,9 heures par semaine, contre 11,5 pour les mères).

Conséquences sur les études
Elles sont plus lourdes pour les mères que pour les pères: les premières indiquent plus souvent devoir renoncer à suivre certains cours (moyenne de 3,1, contre 2,3 pour les pères, sur une échelle allant de 1=pas du tout à 5=entièrement), ne pas pouvoir effectuer un séjour d'études (moyenne: 2,8; pères 2,1) ou souffrir de problèmes de santé à force du cumuler vie de famille et études (moyenne: 2,4; pères: 2,0).

Source : Communiqué de presse Office fédéral de la statistique, 12.07.2012

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

OUI à la protection contre le tabagisme passif pour tous

Le 23 septembre, ça y est: le peuple suisse se prononce sur l'initiative « Protection contre le tabagisme passif » et a ainsi la chance d'obtenir une protection efficace et uniforme contre le tabagisme passif dans toute la Suisse.
La législation actuelle autorise de nombreuses exceptions, si bien que le personnel de service reste souvent exposé dans son travail aux effets nocifs du tabagisme passif. L'initiative demande ce qui est aujourd'hui déjà la norme dans huit cantons : que les espaces fermés qui servent de lieu de travail soient sans fumée, tout en laissant la possibilité d'installer des fumoirs sans service.

Une large alliance de plus de 50 organisations de santé, de consommateurs, de jeunesse et de travailleurs, ainsi que des partis de gauche comme de droite soutiennent l'initiative. Soutenez vous aussi cette cause importante et votez OUI le 23 septembre à la protection contre le tabagisme passif pour tous !

Quand une femme enceinte doit travailler dans la fumée du tabac, c'est mauvais pour l'enfant qu'elle porte. C'est pourquoi la FSSF dit clairement OUI à l'initiative « Protection contre le tabagisme passif ».

Autres informations: http://www.sansfumee-oui.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Diagnostic préimplantatoire autorisé sous conditions

Il est prévu d'autoriser le diagnostic préimplantatoire (DPI) en l'assortissant de conditions strictes, énumérées dans la Loi fédérale sur la procréation médicalement assistée (LPMA), qui interdit ce procédé actuellement.
Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l'intérieur (DFI) d'élaborer les dispositions légales nécessaires ainsi que le message y relatif d'ici au printemps 2013.

Cette nouvelle approche nécessite notamment une modification de l'art. 119 de la Constitution fédérale (Cst.) relatif à la procréation médicalement assistée et au génie génétique dans le domaine humain.


 

continuer Les interruptions de grossesse restent stables

En 2011, 11'079 interruptions de grossesse ont été annoncées en Suisse. 4% d'entre elles concernent des femmes résidant à l'étranger.
Depuis 2004, le nombre d'interruptions de grossesse pratiquées chaque année en Suisse se maintient autour de 11'000, ce qui correspond à un taux compris entre 6,8 et 7 interruptions pour 1000 femmes entre 15 et 44 ans.


 

continuer Nouvelle recommandation à propos de la vitamine D

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande aux adultes de veiller, surtout en hiver, à avoir un apport suffisant en vitamine D.
Cette recommandation est valable toute l'année pour les personnes âgées et les enfants en bas âge. Une nouvelle étude montre que cette carence peut survenir en particulier durant la période hivernale. La vitamine D est essentielle pour stimuler une formation osseuse saine ; elle est produite grâce à la lumière naturelle du soleil.


 

Journée nationale de vaccination contre la grippe

Le vendredi 2 novembre 2012, les médecins de premier recours proposeront la vaccination contre la grippe en libre accès à leur cabinet, c'est-à-dire sans rendez-vous préalable, à un prix forfaitaire et sur une base de libre consentement.
Depuis sa mise en Suvre en 2004, la Journée de vaccination contre la grippe a pris place dans la tradition:
- environ 2/3 des cabinets de médecins de premier recours y participent chaque année;
- une enquête Demoscope, effectuée en décembre 2009, révèle que 70% de la population connaît la Journée nationale de vaccination contre la grippe, et que un quart des personnes interrogées déclare que la Journée les a incitées à la vaccination.

La Journée de vaccination sert à rappeler à la population qu'il est temps de penser à la vaccination et de se faire vacciner contre la grippe. La devise «Protégeons-nous ensemble !» est destinée avant tout au groupe des personnes qui, jusqu'ici, ne s'étaient jamais encore faites vacciner, afin de les rendre attentives à la protection contre la grippe et de les motiver à se faire vacciner.

Source : Communiqué de presse de la Fondation suisse pour le soutien à la médecine de premier secours

SHV/FSSF, Josianne Bodart