5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

19.03.2013  Dossier "Afrique : vers l'abandon de l'excision ?"
18.03.2013  Egalité de traitement pour toutes les femmes enceintes
06.03.2013  Etude sur les femmes enceintes fumeuses francophones
28.02.2013  Parution du rapport sur les césariennes en Suisse
21.02.2013  Appel à contribution
15.02.2013  Feuille de route « Médecine individualisée »
15.02.2013  Mères nées à l'étranger et temps partiel
15.02.2013  Mortalité infantile divisée par quatre entre 1970 et 2010

 

Dossier "Afrique : vers l'abandon de l'excision ?"

Dans son édition de février 2013 (numéro 156), le magazine belge « axelle » publie un excellent dossier de six pages signé par Sabine Panet.
Il est résumé comme suit : « L'excision sera-t-elle bientôt enterrée? C'est l'espoir que nourrissent des organisations de terrain et des communautés africaines. De l'Égypte à l'Éthiopie en passant par le Sénégal, diverses initiatives locales ont amené certains groupes de population à protéger leurs filles contre cette tradition aux conséquences ravageuses. Dans ces villages où exciser se conjugue au passé, les femmes prennent une autre place dans la société et cet exemple positif se propage comme une bonne nouvelle. »

Seul magazine féministe en Communauté française de Belgique, « axelle » propose chaque mois divers regards sur le monde, ici et ailleurs, avec l'envie que l'égalité devienne enfin réalité.

Autres informations: http://www.axellemag.be

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Egalité de traitement pour toutes les femmes enceintes

Le Conseil fédéral soutient l'initiative parlementaire intitulée « Participation aux coûts en cas de maternité. Egalité de traitement ». Celle-ci demande que les frais de traitement découlant de complications durant une grossesse ne soient plus soumis à la participation aux coûts.

Dans l'assurance obligatoire des soins, les prestations fournies en cas de maternité ne sont pas soumises à la participation aux coûts (franchise et quote-part). Or, selon la jurisprudence du Tribunal fédéral des assurances, les frais de traitement en cas de complications survenues en cours de grossesse constituent des frais de maladie auxquels la participation aux coûts s'applique. Dès lors, seules les femmes dont la grossesse se déroule sans complication bénéficient de l'exemption de la participation aux coûts. Les femmes dont la grossesse présente des complications sont donc défavorisées. L'initiative parlementaire a été déposée pour remédier à cette situation, par le biais d'une adaptation de la loi sur l'assurance-maladie (LAMal).

Dans l'avis qu'il émet sur cette question, le Conseil fédéral indique qu'il partage le point de vue de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats et soutient la modification de loi proposée.

La prise de position du Conseil fédéral et dautres informations se trouvent sur le site : www.bag.admin.ch > Thèmes > Assurance-maladie

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Etude sur les femmes enceintes fumeuses francophones

Gautier Filhol, étudiant en Master 2, prépare un diplôme en Tabacologie. Sous la responsabilité de P.Bernard et du Pr X. Quantin (CHRU Montpellier), il mène une étude sur les femmes enceintes fumeuses francophones. Les Romandes aussi sont invitées à y participer.

Un questionnaire en français sur les habitudes de vie (relation au tabac et activités physiques) des femmes enceintes fumeuses a été mis en ligne. Les données recueillies permettront d'améliorer les connaissances scientifiques liées à cette problématique afin de trouver des solutions pour faciliter le sevrage et ainsi améliorer la santé des femmes enceintes.

Autres informations: http://epsylab.fr/repondant/etude.fr.php?etu_id=58fc4ec78300371d12ecf47497ffbe18

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Parution du rapport sur les césariennes en Suisse

En 2010, près d'un accouchement sur trois en Suisse s'est fait par césarienne. Il n'est pas possible de donner de réponse définitive sur les causes de ce taux élevé, comme le montre un rapport répondant à un postulat de la conseillère aux Etats et présidente de la Fédération suisse des sages-femmes Liliane Maury Pasquier. Le 27 février 2013, le Conseil fédéral a pris connaissance de ce rapport.

La Suisse figure dans le peloton de tête des Etats membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), avec un taux de césariennes avoisinant un tiers des naissances. Ce taux varie considérablement d'un canton et d'une région à l'autre. En 2010, il était deux fois plus élevé dans le canton de Zoug (42,7 %) que dans le canton du Jura (19,2 %). En outre, la proportion de césariennes a tendance à être plus élevée en milieu urbain que dans les régions rurales.

Le rapport montre qu'il n'est pas possible de trouver des causes directes expliquant la part élevée des naissances par césarienne en Suisse. Au contraire, divers facteurs d'influence y jouent un rôle et concernent tant les parturientes que les soins en obstétrique. D'un côté, un âge plus élevé des parturientes ou une assurance complémentaire en division privée accroissent la probabilité d'accouchement par césarienne. De l'autre, les discussions internationales attribuent en bonne partie la hausse du taux de césariennes - constatable depuis 20 ans au niveau mondial - à l'appréciation des risques médicaux, qui a évolué. Cela entraîne une augmentation des interventions obstétricales même lors de grossesses qui se déroulent sans problème.

De nombreuses études scientifiques démontrent qu'une césarienne tend à accroître les risques pour la mère lors des grossesses et accouchements subséquents (par exemple, des complications placentaires, une rupture utérine à la naissance). En outre, la probabilité d'une nouvelle césarienne augmente.

Source : Office fédéral de la santé publique (OFSP), communiqué de presse du 27.02.2013

Le rapport en réponse au Postulat et la synthèse des analyses scientifiques se trouvent sous le lien indiqué ci-dessous.

Communiqué de presse FSSF
Informations sur le postulat

Autres informations: http://www.bag.admin.ch/themen/medizin/13641/index.html?lang=fr

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Appel à contribution

La prochaine conférence des l'association européenne des sages-femmes (EMA) aura lieu les 29 et 30 novembre 2013 à Maastricht (Pays-Bas).
Vos contributions (abstracts) pour les présentations, posters et ateliers sur la « Formation sage-femme » (midwifery education) au sens large doivent d'abord être acceptées.
Cette année, à Maastricht, il sera question aussi bien de formation en cours que de celle en clinique, de la formation en ligne que de l'enseignement en face-à-face, de la recherche en éducation que de l'apprentissage tout au long de la vie.
Toutes les présentations (20 à 30 minutes, dont 5 à 7 minutes de discussion) se feront en anglais. Les ateliers seront limités à 60 minutes, ils seront interactifs et les présentations ne devront pas dépasser 25% du temps imparti.
Soumission : au plus tard 31.03.2013
Notification de l'acceptation : 30.06.2013
Délais d'enregistrement des orateurs et oratrices : 31.08.2013

call for abstracts EMA 2013_v20130108.pdf

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Feuille de route « Médecine individualisée »

L'objectif de la médecine personnalisée ou individualisée est d'optimiser la prise en charge médicale de chaque patient individuel.
Aujourd'hui, de plus en plus de personnes en bonne santé ont recours aux techniques de la médecine individualisée : elles font analyser leurs gènes pour savoir si elles présentent un risque élevé de contracter certaines maladies.

L'Académie suisse des sciences médicales (ASSM) redoute que les patientes et patients soient inutilement inquiétés lorsqu'ils sont confrontés à des résultats de tests génétiques sans conseil médical qualifié. Elle met notamment en garde contre les offres douteuses de tests génétiques, proposées sur Internet, et exige une meilleure information de la population sur les bénéfices et les risques des analyses génétiques. Plutôt que de supplanter la relation personnelle entre le médecin et son patient, les nouvelles possibilités techniques doivent être intégrées dans la consultation médicale.

Autres informations: http://www.assm.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Mères nées à l'étranger et temps partiel

Nés à l'étranger ou en Suisse, les pères travaillent principalement à plein temps. Les mères nées en Suisse travaillent plus souvent à temps partiel (69,2%) que les mères nées à l'étranger (45,0%).
Ces dernières sont plus nombreuses à être sans activité professionnelle (30,2% contre 18,5% chez les mères nées en Suisse) ou à travailler à plein temps (24,8% contre 12,3%). En ce qui concerne la charge totale de l'activité professionnelle et du travail domestique et familial, on constate la même répartition inégale entre hommes et femmes, quel que soit leur lieu de naissance.

Source OFS, communiqué du 18.12.2012.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Mortalité infantile divisée par quatre entre 1970 et 2010

Les décès infantiles concernent aujourd'hui avant tout des enfants de très faible poids ou nés avec une prématurité importante, les deux étant souvent liés.
Les naissances avant 28 semaines de grossesse représentent ainsi 0,3% des naissances vivantes mais 45% des cas de mortalité infantile.

Source OFS, communiqué du 10.12.2012

SHV/FSSF, Josianne Bodart