5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

23.10.2017  Une nouvelle maison de naissance
23.10.2017  Caisses maladie: prochaine initiative populaire planifiée
23.10.2017  Le canton d’Uri veut financer l’indemnité d’attente
23.10.2017  Dossier électronique du patient: un état des lieux
29.09.2017  Posters et concours au Congrès suisse de périnatalité
29.09.2017  Congrès suisse de périnatalité: «Mythes et faits»
29.09.2017  La Conférence des sages-femmes cheffes
29.09.2017  Grands prématurés: une première mondiale en France

 

Une nouvelle maison de naissance

Elle se nomme La Louve et verra bientôt le jour dans le Nord Vaudois. Cette nouvelle maison de naissance est au centre du projet Mariposa Espace Femmes & Familles. Temporairement installée dans la commune d’Agiez, La Louve sera ensuite déplacée à Orbe où elle pourra accueillir la maison de naissance, le séjour post-natal, le cabinet sage-femme et autres professionnels de la santé, un espace pour les cours et séminaires, cours de yoga et préparation à la naissance, ainsi qu’un jardin en partage. Un crowdfunding sera lancé d'ici peu pour soutenir l'acquisition et l’aménagement de ce nouveau lieu.

Autres informations: Site internet du centre Mariposa

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Caisses maladie: prochaine initiative populaire planifiée

L’initiative populaire «Assurance maladie, pour une liberté d’organisation des cantons» a été annoncée fin septembre. Derrière ce projet on trouve des fédérations importantes et des politiciens impliqués dans les questions de santé. L’idée principale: permettre au canton de créer ses propres caisses d'assurance-maladie. Celles-ci seraient actives aux côtés des caisses existantes dans leurs régions – où les caisses privées n’auraient alors plus qu’à remplir les tâches administratives. Les caisses cantonales fixeraient elles-mêmes leurs primes et négocieraient d’autre part leurs tarifs avec les prestataires. De plus, les initiants envisagent un tarif unitaire pour toutes les assurances de base d’un canton, avec des variations selon les modèles et les franchises. Les principaux intéressés ont réagi de manière critique: l’organisation d’assurance-maladie santésuisse a qualifié le lancement de «chicanerie inutile». Seulement trois ans après le net refus de la caisse unique, cela démontre un mépris considérable de la volonté populaire. De tels fonds compensatoires cantonaux ne feraient qu’accroître les conflits d’intérêts existants.

Traduit de l’allemand par Cynthia Khattar

Autres informations: Article original sur medinside.ch

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Le canton d’Uri veut financer l’indemnité d’attente

L’introduction d’une indemnité de garde, ou d’attente (piquet) entraîne pour le canton d’Uri des coûts d’environ 68 000.- par an. Environ 80 pourcent des femmes en couches réclament une prise en charge de sages-femmes à la maison. A Uri, ces dernières années, environ 350 naissances sont enregistrées chaque année. En outre, il faut compter une à deux naissances à la maison par an. Dans le cadre d’une nouvelle règlementation, le futur arrangement d’une indemnité de garde pour les sages-femmes uranaises doit être prévu.
L’indemnité de garde ne sera pas prise en charge par l’assurance maladie de base. Avec la nouvelle règlementation, les sages-femmes d’Uri seront indemnisées par le canton, pour un accouchement à domicile ou un accouchement conduit par une sage-femme à l’hôpital, d’un montant forfaitaire de 400 CHF et de 200 CHF pour les soins ambulants en couches.
Lors de la procédure de consultation, l’introduction d’une indemnité de garde pour les sages-femmes a reçu un écho favorable. Tout le monde s’accordait pour une introduction. Pour cette procédure ont été conviés les communautés d’habitants, les partis politiques, la section de Suisse centrale de la Fédération suisse des sages-femmes, l’hôpital du canton d’Uri ainsi que les deux associations d’assurance maladie. La règlementation pour l’indemnité de garde entrera en vigueur le 1er janvier.

Source: «Luzerner Zeitung» du 5 septembre 2017

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Dossier électronique du patient: un état des lieux

Les hôpitaux et les maisons de retraite sont légalement tenus de proposer un dossier électronique de patients (DEP) après un délai fixé. Mais quelles sont exactement les institutions concernées? Les établissements de soins de santé les plus petits, en particulier, ne savent pas s’ils sont tenus par l’obligation de DEP. Une nouvelle fiche d’informations présente donc trois études de cas concrets, qui expliquent les conditions de participation obligatoire au DEP.
On ne sait pas encore combien de mises en oeuvre décentralisées de DEP il y aura en Suisse. Cependant, il apparaît qu’il y aura moins de 20 à 40 communautés mentionnées dans le message de la loi fédérale sur le DEP (LDEP). Ce sont plutôt une douzaine de communautés et communautés de référence qui sont concernées. Les organisations associées actuellement aux travaux préparatoires pour la constitution de communautés sont mentionnées sur le site web de eHealth Suisse.

Autres informations: Feuilles de route disponibles sur le site de e-health-suisse

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Posters et concours au Congrès suisse de périnatalité

La Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) vous invite cordialement à présenter votre poster lors du premier Congrès suisse de périnatalité qui aura lieu les 16 et 17 mai 2018 à Baden. Vous contribuerez ainsi à partager avec les participantes les connaissances du moment et l’évolution des pratiques. Quatre catégories de posters sont proposées:
• Poster d’étudiant-e sage-femme (bachelor ou autre)
• Poster de recherche sage-femme (étude quantitative, qualitative ou recherche-action)
• Poster de projet sage-femme (contribution à l’amélioration/développement des pratiques)
• Poster en collaboration avec un projet interprofessionnel
La FSSF distinguera les meilleurs posters de chaque catégorie par un prix de CHF 1000.–, sponsorisé par la compagnie d’assurances Swica.
Un jury de sages-femmes compétent, et pour la quatrième catégorie, interdisciplinaire, évaluera les travaux. La remise de prix aura lieu pendant le congrès en présence des lauréates. Les gagnant-e-s primé-e-s feront l’objet d’une publication dans la revue «Sage-femme.ch» et les posters primés seront postés sur le site www.sage-femme.ch.
Critères du jury:
• Pertinence et actualité de la thématique (questionnement professionnel, mise en contexte, connaissances du moment)
• Pertinence des objectifs
• Pertinence et adéquation de la méthode utilisée (description du processus et des outils de recherche/implantation de projet)
• Pertinence et structuration des résultats de recherche/évaluation de projet (transparence, liens avec le questionnement, limites)
• Qualité visuelle du poster aux dimensions standards 82 x 102 cm.

Prière de vous inscrire - en mentionnant le titre du poster, la catégorie et le nom des auteur-e-s - au plus tard jusqu’au 12 avril 2018, auprès du secrétariat de la FSSF sous info@perinatalkongress.ch.

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Congrès suisse de périnatalité: «Mythes et faits»

La section Argovie-Soleure de la Fédération suisse des sages-femmes, en coopération avec la Société suisse de gynécologie et d’obstétrique, l’Académie de médecine fœto-maternelle, la Société suisse de néonatologie, ainsi que les anesthésistes intéressés de la Société suisse d’anesthésiologie et de réanimation, se réjouit d’organiser un premier congrès périnatal collaboratif, les 16 et 17 mai prochains. L’obstétrique d’un haut niveau qualitatif en clinique et dans les centres de périnatalité est toujours le résultat d’une collaboration interdisciplinaire et interprofessionnelle réussie.
Au centre du Congrès se tiendront un ensemble d’ateliers, exposés et d’échanges entre les groupes de travail. Des conférences passionnantes en plénum et des enseignements individuels sous forme de workshops sur des thèmes actuels offrent des propositions diversifiées. Particulièrement stimulants: les exercices de simulations sur les thèmes de l’hémorragie post-partum, l’hypertension, la dystocie des épaules et les techniques de sutures. En plus de la compétition de posters de sages-femmes qui existe depuis longtemps, à Baden un prix sera également attribué au meilleur poster interprofessionnel.
L’Assemblée des déléguées et le Congrès auront lieu au Trafo Baden. Le lieu est central et facilement accessible avec les transports publics. Le soir du 16 mai, après l’Assemblée des déléguées, les participants se retrouveront au musée historique de la ville de Baden pour la fête du Congrès.

Anne Steiner, Comité d’organisation de la section Argovie-Soleure

Autres informations: Programme et plus d'informations

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

La Conférence des sages-femmes cheffes

Le thème principal de la Conférence des sages-femmes cheffes de cette année était les soins obstétricaux dirigés par des sages-femmes: l’hôpital cantonal d’Aarau, l’hôpital Triemli de Zurich et l’hôpital Herrenberg en Allemagne jouissent d’une expérience plus ou moins longue avec ce modèle. Ont également été évoquées la satisfaction des collaboratrices du département de maternité de l’hôpital universitaire de Zurich et les compétences à acquérir dans la filière d’études de bachelor Sage-femme.
L'article en version intégrale est publié dans l'édition 10/2017 de "Sage-femme.ch".

SHV/FSSF, Cynthia Khattar


 

Grands prématurés: une première mondiale en France

Une première mondiale a été réalisée en juillet dernier au CHU d’Amiens, en Picardie (France). Une équipe a en effet réalisé un enregistrement électroencéphalographique (EEG) d’une précision jamais atteinte sur un nouveau-né prématuré. Voilà qui permettra de mieux définir le devenir neurologique de ces enfants.
Aujourd’hui, sur les nouveau-nés prématurés, les hôpitaux pratiquent des EEG avec seulement onze électrodes. Mais le CHU Amiens Picardie va plus loin, réussissant la prouesse d’un EEG haute résolutions à… 128 électrodes sur un nouveau-né prématuré de 30 semaines d’âge gestationnel!
«Ce nouveau dispositif permet d’extraire des informations qui n’étaient pas décelables avec les casques à onze (ou même 64 électrodes)» précise le Pr Fabrice Wallois, chef du service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique du CHU Amiens-Picardie.
«Ce type d’enregistrement est un examen indolore et très rapide à mettre en place», précise le Pr Wallois. «Il permet un confort de prise en charge pour le nouveau-né prématuré, notamment avec la disparition de la pâte abrasive nécessaire pour améliorer le contact entre la peau et les électrodes lors des examens classiques.»
Ces progrès devraient aider à développer de nouveaux outils d’investigation du fonctionnement cérébral normal au cours du développement et de mieux comprendre les pathologies associées à la prématurité telles que les problèmes de maturation cérébrale, les convulsions, la souffrance neurologique ou l’épilepsie… premières causes de handicap de l’enfant.

Source: Vincent Roche, Destination Santé, 12 septembre 2017

SHV/FSSF, Cynthia Khattar