5 mai: Journée sages-femmes
Actualités

 
| all | fr | petite écriture écriture normale grande écriture ersion imprimée
Recherche Site Internet


Archive "Actualités":
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6
Page 7
Page 8
Page 9
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 28
Page 29
Page 30
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Page 39
Page 40
Page 41
Page 42
Page 43
Page 44
Page 45
Page 46
Page 47
Page 48
Page 49
Page 50
Page 51
Page 52
Page 53
Page 54
Page 55
Page 56
Page 57
Page 58
Page 59
Page 60
Page 61
Page 62
Page 63
Page 64
Page 65
Page 66
Page 67
Page 68
Page 69
Page 70
Page 71
Page 72
Page 73
Page 74
Page 75
Page 76
Page 77
Page 78
Page 79
Page 80
Page 81
Page 82
Page 83
Page 84
Page 85
Page 86
Page 87
Page 88
Page 89
Page 90
Page 91
Page 92
Page 93
Page 94
Page 95
Page 96
Page 97
Page 98
Page 99
Page 100
Page 101
Page 102
Page 103
Page 104
Page 105
Page 106
Page 107
Page 108
Page 109
Page 110
Page 111
Page 112
Page 113
Page 114
Page 115
Page 116
Page 117
Page 118
Page 119
Page 120
Page 121
Page 122
Page 123
Page 124
Page 125
Page 126
Page 127
Page 128
Page 129
Page 130
Page 131
Page 132
Page 133
Page 134
Page 135
Page 136
Page 137
Page 138
Page 139
Page 140
Page 141

Abonnement à l'infolettre

Archive "infolettre"


Actualité

15.11.2006  Vous avez des connaissances particulières, annoncez-vous!
10.11.2006  Étape par étape, devenir parents, malgré tout...
10.11.2006  Arguments détaillés contre les mutilations sexuelles
10.11.2006  Burkina Faso, de moins en moins d'excisions
10.11.2006  Travail déclenché par des rapports sexuels ?
10.11.2006  Une contraception masculine efficace et réversible
10.11.2006  Face aux ruptures, moins d'anxiété chez l'enfant allaité
10.11.2006  Deux nouveaux Flyers pour la prophylaxie de la carie

 

Vous avez des connaissances particulières, annoncez-vous!

Beaucoup de sages-femmes disposent de tas de compétences et de savoirs : elles ont achevé des formations universitaires, obtenu des certificats FSEA niveau 1 et d'innombrables autres diplômes - nous l'apprenons parfois par hasard mais pas toujours...
Toutes ces connaissances constituent un « pool de compétences » précieux et, à l'avenir, nous voulons pouvoir l'utiliser - pour des formations continues, des conférences, des articles dans la revue, des mandats, etc. Ainsi, vous aurez plus souvent l'occasion de mettre en avant et d'appliquer vos connaissances particulières.

Les responsables de la formation, la direction ainsi que la rédaction ont le projet de mettre sur pied une banque de données regroupant toutes les sages-femmes disposant de connaissances particulières, suite à des formations clôturées par un diplôme ou un certificat. Toutes sortes de formation nous intéressent : le conseil en lactation, la formation des adultes, la pédagogie de l'éducation sexuelle, une qualification universitaire, un certificat postgrade, une formation de formatrice FSEA 1 ou équivalent, etc. etc. etc.

C'est pourquoi nous lançons cet appel :

Envoyez-nous un mail avec pour objet « Pool de compétences » et adressé au Secrétariat central info@hebamme.ch. Nous vous enverrons par courriel un formulaire que vous remplirez et que vous nous retournerez - et le tour sera joué...

Nous nous réjouissons de vous accueillir nombreuses !

Secrétariat central FSSF, responsables de formation continue, rédaction « sage-femme.ch »

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

continuer Étape par étape, devenir parents, malgré tout...

Une initiative « Désir d'Enfant » informe les couples qui sont aux prises avec des problèmes d'infertilité et hésitent à entamer un traitement médical.
Une étude scientifique en arrive à la conclusion que, dans les pays développés, près du tiers (74%) des couples concernés par un désir d'enfant non exaucé ne recourent à aucune aide ou qu'ils abandonnent prématurément la clarification et/ou le traitement. C'est la raison pour laquelle l'Initiative « Désir d'Enfant » met en circulation un nouveau guide-conseil destiné aux couples dont le désir d'enfant n'est pas comblé. Il y est expliqué, étape par étape, comment le désir d'avoir une famille peut être exaucé.

L'Initiative « Désir d'Enfant » (Assisted Conception Task Force, ACT) est un groupe de travail international composé de représentants des patients et d'experts en matière de santé issus de 20 pays dans le monde qui s'intéressent particulièrement aux problèmes de conception et qui disposent de connaissances spécifiques dans ce domaine. Cette initiative est soutenue par la Société Suisse de Gynécologie & d'Obstétrique (SSGO) et la Société Suisse de Médecine de la Reproduction (SSMR).

Commande : sur le site www.kinderwunsch.ch ou par fax au 061 268 99 98 ou encore par courrier à l'adresse suivante: Verein Kinderwunsch, Glockengasse 7, 4051 Bâle.


 

Arguments détaillés contre les mutilations sexuelles

Terre des Femmes - Suisse a rédigé une brochure d'information ("Protégeons nos filles") sur les dangers liés à la mutilation génitale féminine (8 pages). Elle existe en français, anglais, somali, arable et amharique.
Cette brochure contient des informations de base, des renseignements sur la situation juridique en Suisse et sur des questions médicales. Elle donne aux migrantes des arguments contre la mutilation de leurs filles et petites-filles. Elle peut être utilisée dans le cadre de la prévention, également par les sages-femmes.

Commande : sur le site www.terre-des-femmes.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Burkina Faso, de moins en moins d'excisions

Depuis qu'une loi interdit l'excision (1996), ces pratiques sont en nette baisse, mais elles deviennent clandestines, donc plus dangereuses.
« On excise en cachette, on excise de plus en plus tôt, des fillettes de quelques jours parfois, parce que c'est plus facile. Régulièrement, les gens des villes vont à la campagne, où l'on voit parfois de somptueux véhicules s'arrêter devant la porte dune exciseuse. Des parents vont au Mali ou au Ghana, où aucune loi n'interdit la pratique. Il n'y a pas encore eu de condamnations prononcées pour des excisions faites à l'étranger. L'hygiène y est encore plus improbable, les tarifs augmentent. Dans quelle proportion ? Difficile à savoir. »

Néanmoins, les « causeries éducatives » se multiplient et elles commencent à produire leurs effets. Depuis l'an 2000, le 18 mai est devenu « Journée nationale de lutte contre l'excision » dans tout le pays. En 2003, vingt-trois villages ont fait une déclaration commune d'abandon de la pratique de l'excision et ce fut un grand jour de fête !

Ce qui est le plus difficile, mais aussi ce qui semble le plus efficace, c'est de convaincre les chefs coutumiers qui sont les détenteurs du vrai pouvoir dans les villages.

Source : Hubert Prolongeau. Comment l'excision recule au Burkina Faso. Paru dans : Le Monde diplomatique, août 2006. Reproduit dans : Le Courrier, 29 août 2006, 8-9.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Travail déclenché par des rapports sexuels ?

Certaines croyances populaires le prétendent encore : il suffirait de faire l'amour en fin de grossesse pour provoquer l'accouchement& Le Dr. Jonathan Schaffir et son équipe (université de l'Etat de l'Ohio, USA) ont voulu en avoir le coeur net.
Entre juillet 2004 et juillet 2005, ils ont recruté 93 femmes menant une grossesse normale, interrogées durant la 37ème semaine et nattendant pas de jumeaux.
Résultats : 47 de ces femmes (50.5%) ont déclaré avoir eu des rapports sexuels durant la dernière semaine. Les dates de leur accouchement (39,9 semaines) ne diffèrent cependant guère de celles des femmes qui affirment ne pas avoir eu de rapports sexuels (39,3 semaines) : elles ont même accouché un peu plus tard...

Source : J. Schaffir : Sexual intercouse at term and onset of labor. In : Obstetrics and Gynecology, june 2006, 1310-1314.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Une contraception masculine efficace et réversible

Une revue des essais cliniques menés sur la contraception hormonale masculine indique qu'il suffit de quelques mois après l'arrêt du traitement pour observer un retour à une concentration normale en spermatozoïdes.
Il est démontré que la moitié des hommes retrouvaient en trois mois et demi une concentration en spermatozoïdes compatible avec un retour à la fertilité.

Ces résultats ont été publiés dans la revue médicale anglaise « The Lancet ». Les auteurs de cette étude, le Dr Peter Liu et ses confrères de "l'Hormonal Male Contraception Summit Group" rappellent que la contraception masculine hormonale permet d'obtenir une azoospermie ou une oligospermie sévère (définie par une concentration en spermatozoïdes inférieure à 3 millions par ml de sperme) suffisante dans un but contraceptif.

En procédant à l'examen couplé des données de 30 études sur le sujet, ces auteurs ont recueilli les données de plus de 1500 hommes qui avaient reçu un traitement contraceptif hormonal. Il apparaît ainsi que le retour à la spermatogenèse après l'arrêt du traitement permet de retrouver une fertilité en quatre ou cinq mois.

« La probabilité typique de retrouver une concentration en spermatozoïdes de 20 millions/ml était de 67% en six mois, 90% en un an, 96% en 16 mois et 100% en deux ans », écrivent les auteurs. Par ailleurs, parmi les facteurs associés à un retour plus rapide à la normale on retrouvait un âge plus avancé, une origine asiatique et une durée de traitement plus courte.

Source : The Lancet, 2006, 367, 1412-20.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Face aux ruptures, moins d'anxiété chez l'enfant allaité

Dans les situations stressantes, les enfants qui ont été allaités seraient mieux armés contre l'anxiété.
C'est ce que démontre une étude basée sur la « Cohorte anglaise de 1970 », une cohorte de près de 9'000 enfants suivis depuis leur naissance, entre autres à 5 ans et à 10 ans. Leur anxiété a été mesurée régulièrement sur une échelle de 1 à 50 par l'intermédiaire de leurs enseignants. Leurs parents ont été interviewés sur les événements familiaux majeurs.

Résultats : Les enfants nourris au biberon vivent le divorce ou la séparation des parents avec un stress 9,4 fois plus élevé tandis que les enfants allaités vivant la même situation avec un stress 2,2 fois plus élevé (par rapport aux enfants continuant à vivre avec leurs parents).

Pour les chercheurs, l'allaitement en lui-même ne serait pas directement lié au fait de mieux résister au stress, mais il serait un bon marqueur de l'attitude maternelle, plus spécialement d'une interaction parent-enfant qui favorise la résilience de l'enfant.

Source : S.M. Montgomery et al. : Breastfeeding and resilience against psychosocial stress. In : Archives of Disease in Childhood, Aug. 2006.

SHV/FSSF, Josianne Bodart


 

Deux nouveaux Flyers pour la prophylaxie de la carie

La Société suisse d'odonto-stomatologie (SSO) propose deux nouvelles brochures d'information à l'intention des futures mères et jeunes parents.
Un groupe de travail interdisciplinaire de l'Association suisse de pédodontie (ASP) a compilé des informations essentielles concernant un sujet qui mériterait davantage d'attention : une bonne hygiène bucco-dentaire est aussi importante pour la future maman que pour son bébé. Et la prophylaxie de la carie commence dès la première dent de lait !

Ces feuillets d'information, complémentaires l'un à l'autre, attirent l'attention des futurs parents sur l'importance des soins bucco-dentaires durant la grossesse et les premières années de la vie.

Editées en trois langues officielles du pays (allemand, français et italien), les nouvelles brochures « Des dents saines pour la femme enceinte et son bébé » et « Pour des dents de lait saines » sont des guides pratiques indispensables pour les parents et ceux qui sont en instance de le devenir.

Les sages-femmes, infirmières spécialisées, gynécologues, pédiatres et médecins dentistes sont appelés dès à présent à distribuer ces feuillets qui peuvent être commandés gratuitement (50 exemplaires au minimum) avec la mention « Sage-femme » auprès de : SSO-Shop, Postgasse 19, case postale, 3000 Berne 8, répondeur téléphonique : 031 310 20 81, fax 031 310 20 82, mail : info@sso.ch

SHV/FSSF, Josianne Bodart